« J’ai besoin d’une traduction officielle! Où chercher et vers qui dois-je me tourner? »

Au Québec, une traduction officielle est un écrit préparé par un traducteur agréé qui reproduit fidèlement, dans une autre langue, un document émanant d’une autorité reconnue.

Puisque tout document délivré par une instance officielle a un caractère authentique et solennel, sa traduction ne peut être faite que par un traducteur habileté par l’État, ce dernier ayant le pouvoir et la légitimité de lui conférer le même caractère authentique que le document d’origine.

Bien des adjectifs sont utilisés — à tort souvent — pour décrire une traduction officielle : assermentée, attestée, authentifiée, certifiée, juridique et notariée, pour ne nommer que ceux-là.

Tirons les choses au clair une fois pour toutes.

L’assermentation

L’assermentation consiste à prêter ou à faire prêter serment, où serment s’entend comme étant une attestation ou un engagement à caractère solennel prononcé en public ou non.

Puisque seule une personne peut prêter serment, l’expression « traduction assermentée » est erronée.

L’attestation

L’attestation est une déclaration ou un témoignage qui consiste à assurer qu’une chose ou qu’un fait est certain ou réel.

Un document traduit, par sa dimension physique et tangible, est une chose palpable.

Quiconque peut donc attester son existence.

L’authentification

Authentifier une chose a pour but de la rendre authentique ou de la reconnaître comme authentique.

L’état civil, par exemple, authentifie les mariages, les naissances et les décès, alors qu’un expert authentifie un artéfact ou une œuvre d’art.

Dans le cas de la traduction, c’est plutôt le document d’origine, soit celui qui doit être traduit, qui pourrait faire l’objet d’une authentification.

La certification

Lorsqu’il est question de traduction, la certification vise à attester le caractère conforme et officiel du document traduit en y apposant une marque légitime, comme une signature, un sceau, etc.

Une fois la traduction produite, le traducteur agréé la certifie à l’aide d’un sceau ou d’un cachet officiel, donnant ainsi une traduction certifiée.

La dimension juridique

L’adjectif juridique se rapporte au droit et à sa pratique, ou encore à ce qui s’exerce ou se fait en justice ou devant celle-ci.

C’est souvent un juriste-traducteur qui produit une traduction juridique, lui qui dispose de connaissances approfondies en droit.

Ce type de traduction englobe, de manière non limitative, les lois et projets de loi, les contrats et autres écrits du genre.

Le notariat

Une instance peut parfois exiger que la traduction, après avoir été certifiée, soit notariée.

Dans un tel cas, un notaire doit certifier à son tour le document traduit en y apposant son sceau ou son cachet pour en confirmer la validité.

Dans la plupart des cas, une traduction doit être notariée avant d’être soumise à un gouvernement étranger.

Coûts

L’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ), qui encadre les traducteurs agréés de la province et la pratique de la traduction dans celle-ci, permet à chacun de ses membres de fixer ses propres honoraires.

Le coût d’une traduction officielle varie selon la nature du document à traduire, la complexité de l’information qu’il contient, la disposition du contenu, le nombre de pages ainsi que le délai accordé pour faire le travail.

Des coûts additionnels sont à prévoir si le document est de nature juridique ou s’il doit être notarié.

La procédure

Après avoir vérifié que le traducteur choisi est bel et bien inscrit au Tableau des membres de l’OTTIAQ, vous devrez lui soumettre le document à traduire, que ce soit par courrier électronique, par la poste ou en main propre.

Vous devrez prévoir un délai raisonnable afin de lui permettre de reproduire la structure et la mise en page du document d’origine, puis de produire la traduction, la sceller et vous la remettre.

Le traducteur doit aussi préparer une attestation au moyen de laquelle il déclare que la traduction a été faite selon les règles de l’art et qu’il s’agit d’une copie certifiée conforme à l’original.

Il vous remettra donc l’attestation, qu’il a signée et scellée; une photocopie du document d’origine, signée et scellée; ainsi que la traduction officielle, elle aussi, signée et scellée.

Pour soumettre une demande

Faites-nous parvenir le document que vous souhaitez faire traduire ainsi que vos coordonnées et nous communiquerons rapidement avec vous afin de discuter des modalités de votre demande.

Vous pouvez aussi nous téléphoner sans frais au 1 833 436-6331 pour nous faire part de vos besoins.