Les bienfaits du chocolat

La Saint-Valentin est à nos portes et l’abondance de chocolat qui en découle nous fait saliver de plaisir anticipé!

Cajolée par certains, divinisée par d’autres, cette substance alimentaire à base de pâte de cacao et de sucre apporte des bienfaits notables.

C’est donc un aliment à consommer sans modération (ou presque), au grand bonheur des plus gourmands.

L’origine de la Saint-Valentin

Il est bien difficile de retracer officiellement l’origine de la fête des amoureux.

Selon certaines sources, elle remonterait à l’époque de la Rome antique.

Aux environs du 15 février, des festivités avaient lieu en l’honneur du dieu chargé de protéger les troupeaux et les bergers.

À cette occasion, on pratiquait une sorte de rite dans le but de former des couples.

Cette célébration annuelle aurait plus tard été désignée par le pape Gélase 1er la fête de Valentin, patron des amoureux.

C’est à la suite de cette décision qu’aurait commencé la « Rome-antique » tradition d’offrir un présent à son ami de cœur le 14 février pour célébrer l’amour et le privilège d’être en couple.

Pourquoi du chocolat? Parce qu’il serait aphrodisiaque.

Les Aztèques buvaient d’ailleurs une préparation chocolatée pour stimuler le désir sexuel alors que les Indigènes l’utilisaient pour s’enduire les zones érogènes.

D’où vient le chocolat?

Ce n’est pas d’hier que les hommes se passionnent pour cette gourmandise.

La fève du cacaoyer aurait été découverte par les Mayas, qui la consommaient sous une forme liquide épicée.

Plusieurs preuves historiques démontrent que les cabosses auraient été exportées en Espagne pour la première fois aux environs de 1528, notamment par Hernán Cortés.

La transformation

Le processus de transformation du chocolat est, somme toute, assez simple.

La fève de cacao est d’abord grillée puis écrasée pour former une sorte de bouillie, qui est alors mélangée ou non avec du sucre avant d’être broyée de nouveau.

La pâte obtenue est ensuite combinée à du beurre de cacao pour être moulée afin de donner naissance à notre fameuse barre de chocolat.

Un peu d’étymologie

Le Centre national de ressources textuelles et lexicales indique que l’entrée « chocolat » a été répertoriée pour la première fois à Paris en 1659.

Selon le Trésor de la langue française, le mot chocolat tel qu’on le connaît en français est un emprunt à l’espagnol, chocolate, mot lui-même emprunté au nahuatl, un dialecte aztèque.

Les bienfaits du chocolat noir

Consommer du chocolat noir aurait plusieurs bienfaits, notamment :

  • la réduction du stress et de l’angoisse;
  • la diminution de la tension artérielle et du risque d’infarctus;
  • l’amélioration de la circulation sanguine;
  • la stimulation du transit intestinal;
  • l’atténuation des symptômes de la fatigue.

Le fruit du cacaoyer serait pourvu de ces propriétés particulières en raison de sa teneur élevée en magnésium, en antioxydants, en acides aminés et en fibres.

Il favoriserait également la stimulation de la sérotonine et la sécrétion d’endorphines, les hormones provoquant des sensations de bonheur.

En plus d’être bon au goût, le chocolat est bon pour nous. Alors, pourquoi nous en priver?

Joyeuse fête de la Saint-Valentin!

**

Quel type de chocolat préférez-vous? Le préparez-vous d’une manière particulière avant de le consommer? Transmettez-nous vos commentaires à l’adresse suivante : retroaction@traductioninvisible.com.
 

Evaluations Google
4.9
Basé sur 53 avis
js_loader