La langue, faut-il le rappeler, est d’abord et avant tout un outil de communication.

C’est l’une des raisons pour lesquelles elle se transforme et évolue d’année en année.

Elle s’arrime au présent pour traduire de manière précise les concepts contemporains et les réalités géographiques, sociales, politiques, économiques, culturelles et idéologiques de ses locuteurs.

La vivacité de la langue

Si une langue est vivante, c’est parce qu’elle sait demeurer utile en se modernisant au même rythme que ceux qui l’emploient.

Comme le lexique change rapidement, les ouvrages qui le documentent doivent muter en symbiose avec lui.

C’est d’ailleurs ce qui justifie la parution annuelle d’outils de référence comme le Petit Robert, qui s’affaire à tracer avec justesse un portrait actuel du vocabulaire permettant à la langue française de montrer toute sa splendeur.

La cuvée 2017

Cette année encore, l’équipe de lexicographes de ce populaire ouvrage de référence ont recensé, analysé et défini plusieurs mots nouveaux, officialisant ainsi leur place au cœur du lexique francophone.

Voici un aperçu de ces termes qui, grâce à leur fréquence d’emploi notamment, ont mérité leur inclusion dans le Petit Robert 2017.

Les geeks sont servis

L’importance que revêtent les mondes des jeux vidéo, de l’informatique et des télécommunications dans les sociétés occidentales est désormais indéniable.

Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que plusieurs des mots désignant des composants de ces réalités aient été lexicalisés.

Ainsi, nous parlerons maintenant sans retenue d’émoji, de youtubeur et de twittosphère, tout en geekant nonchalamment!

Place à la cuisine!

Foodies et amateurs de tendances culinaires, sachez que vous n’êtes pas seuls!

Si les mots pad thaï, piquillo et viandard ont gagné leur place dans le fameux Petit Robert, c’est qu’ils sont désormais couramment lus, dits et écrits.

Comme quoi une culture, ça se goûte!

Tendances environnementales

Qui dit préoccupations croissantes pour l’environnement et ses richesses dit également lexicalisation de nouveaux mots pour décrire ces réalités.

En 2017, ce sont les syntagmes écoconception, spécisme, écocité et agroforesterie, notamment, qui se verront attribuer une entrée dans notre cher « Bob ».

En voilà une langue écoconsciente!

Cap sur 2018

N’est-il pas fascinant de voir une langue évoluer?

Et dire que les lexicographes planchent déjà sur l’édition 2018…

**

Quel est votre mot du moment? Quels termes souhaitez-vous voir apparaître dans votre ouvrage de référence favori? Envoyez-nous vos suggestions à cette adresse : retroaction@traductioninvisible.com.

Evaluations Google
4.9
Basé sur 53 avis
js_loader